❄️L’emploi saisonnier en hiver❄️

Travailler au contact de la nature, chausser ses skis aussitôt le tablier raccroché, cumuler emploi rémunéré avec loisirs, … sont des opportunités offertes à toutes et tous. L’emploi saisonnier est un vivier dans lequel tout le monde peut puiser avec ou sans diplôme, avec ou sans expérience. C’est le moment de postuler car les employeurs commencent déjà à proposer leurs offres d’emploi. La prochaine saison hivernale s’annonce propice en matière de jobs saisonniers divers. Faisons un tour d’horizon des métiers saisonniers de la montagne, ainsi que des nombreux avantages.

Un job saisonnier, ou comment joindre l’utile à l’agréable

Passer presque un semestre sur les pistes enneigées est un privilège qui fait rêver. C’est l’occasion de nouer des contacts enrichissants et de nouvelles amitiés avec les autres travailleurs saisonniers et les vacanciers, de parfaire son « planter de bâton » et de s’essayer aux différents sports de glisse de la montagne. Outre ses avantages, la plupart des offres d’emploi saisonnier. intègrent le logement gratuit et procurent de substantielles réductions sur les repas, les forfaits de remontées mécaniques et la location de matériel. Dans quel domaine orienter votre recherche d’emploi ? Quels sont les jobs saisonniers les plus demandés ? Suivez le guide :

1 – Accompagnatrice et accompagnateur de transport

Ce type d’offres d’emploi est très répandu dans les organismes qui organisent des colonies de vacances. La nécessité d’encadrer les jeunes pendant leur voyage d’aller vers les stations de sport d’hiver ou de retour vers leur lieu d’habitation, implique le besoin en personnel accompagnateur. La demande est ponctuelle et ne porte que sur un trajet spécifique, rémunérée forfaitairement. Le fait de disposer d’un Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) est un plus, mais ne constitue pas une condition rédhibitoire.

L’hébergement aux sports d’hiver est essentiellement composé de résidences meublées, de villages de vacances ou d’hôtels de tourisme. Chacun de ces établissement a besoin d’un personnel de réception qui soit apte à gérer le bon fonctionnement de la structure. Accueillir les nouveaux arrivants, les enregistrer, leur remettre les clés de leur chambre ou de leur logement, effectuer l’état des lieux au moment de leur départ et gérer la facturation sont autant de tâches qui incombent au réceptionniste. Ce métier exige aussi une disponibilité permanente afin de pouvoir répondre instantanément aux demandes de la clientèle. 

2 – Agent d’accueil ou réceptionniste

Les qualités requises pour de tels postes sont des capacités relationnelles poussées et un sens de la diplomatie, une très bonne maîtrise des langues étrangères et notamment de l’anglais, ainsi qu’une bonne connaissance de l’informatique et des logiciels de gestion dédiés. Pour réussir dans le job d’agent d’accueil, il faut s’intéresser aux clients et s’en préoccuper. Ne jamais laisser un client mécontent sans réponse satisfaisante et savoir manier avec diplomatie le dialogue qui, quelquefois peut se révéler peu amène. Ces offres d’emploi saisonnier sont ouverts aux non expérimenté·e·s, ce qui permet souvent de mettre un premier pied dans un groupe touristique d’envergure, prélude à la construction d’une carrière dans le domaine du tourisme et des loisirs. 

3 – Agent d’entretien et d’intendance

Ces jobs saisonniers consistent à s’occuper des opérations de maintenance, d’entretien, de ménage ou d’intendance au sein de résidences de vacances ou d’hôtels. Le double avantage de ces offres d’emploi est qu’elles ne demandent pas de disposer de qualification ou d’expérience spécifique et qu’elles laissent du temps à consacrer aux loisirs aux heures d’ouverture du domaine skiable. Travailler au pied des pistes permet de chausser les skis en un clin d’œil et de s’oxygéner à l’heure de la pause repas par exemple.

4 – Agent de restauration dans les cuisines

Selon l’expérience professionnelle, des postes de chefs, de seconds de cuisine ou de cuisiniers sont offerts en saisonnier. Le secteur de la restauration présente de nombreuses autres opportunités y compris pour les débutant·e·s. Un commis de cuisine forge par exemple son apprentissage sur le tas. Il suffit de faire preuve de motivation et de détermination , d’organisation et de rigueur, de diplomatie et de sociabilité pour réussir les missions. Des horaires de travail moins étendus que dans la restauration traditionnelle, associés à des salaires intéressants font de ces offres d’emploi l’un des musts des jobs saisonniers.

5 – Animatrice ou animateur de colonies de vacances

La montagne enneigée est un pôle d’attraction incontournable des écoles et des colonies de vacances chaque année. Les périodes choisies sont généralement celles des congés scolaires. Les départs alternés en vacances des différentes zones donnent ainsi l’occasion de pouvoir assurer une activité d’animation sur l’ensemble de la saison hivernale. Jeunes enfants ou adolescents, il est possible d’opter pour la classe d’âge souhaitée en fonction de vos idées et de vos affinités. La détention du BAFA, ou du BAFD, ou encore du BPJEPS peuvent faire la différence à l’heure du choix. Ces diplômes qui permettent d’encadrer occasionnellement des jeunes mineurs en accueil collectif sont ouverts à toutes et à tous dès l’âge de 17 ans. Des spécialisations en neige et glisse sont même proposées pour apporter l’ensemble des compétences requises à l’adaptation à l’environnement des loisirs à la montagne. 

6 – Animatrice ou animateur de villages de vacances

La montagne l’hiver est l’endroit propice pour s’adonner aux sports de glisse les plus variés pour certains, alors que d’autres privilégient les séances de bronzage sur les chaises longues des terrasses des restaurants d’altitude. Toutes et tous se retrouvent le soir au sein de leur village de vacances pour participer aux festivités qui leur sont concoctées. L’animation y est quotidienne et elle doit être différente tous les soirs. Le temps de l’après-ski est aussi important que celui consacré à la glisse, d’autant qu’il aide à régénérer les batteries. Animer dans un village de vacances requiert donc de l’imagination, de la créativité, de l’entrain et bien entendu une énergie de tous les instants, ainsi qu’un dynamisme entraînant. Outre ces qualités, des talents artistiques et un fort sens relationnel sont l’assurance de réussir brillamment dans ces jobs saisonniers.

7 – Bartenders ou tenancier·e·s de bars

Les lieux qui recherchent des bartenders sont nombreux : les bars bien entendu, mais également les restaurants et les villages de vacances. Les qualités requises sont la convivialité, l’énergie et le dynamisme. Ces jobs saisonniers nécessitent de travailler le soir jusqu’à certaines heures avancées de la nuit. L’avantage est que cela laisse du temps pour prendre le bon air des cimes le lendemain avant de repartir pour une session de travail. Selon les roulements d’équipes dans les grands ensembles tels que les résidences hôtelières, des journées entières peuvent être consacrées à s’adonner aux joies des sports d’hiver. Le seul impératif généralement exigé dans les offres d’emploi de barman est une connaissance élémentaire de la langue anglaise puisque la clientèle servie est composée de nombreux touristes étrangers.

8 – Monitrices et moniteurs de ski et de snowboard

Qui dit sports d’hiver dit bien entendu ski, snowboard, surf des neige, et toutes autres disciplines qui se pratiquent sur les pistes enneigées au gré des imaginations. Tout le monde ne skie pas comme Marielle Goitschel ou Jean-Claude Killy. Si la plupart arrivent à se débrouiller dans la poudreuse ou sur une piste verglacée, celles et ceux qui hésitent à quitter les limites des pistes vertes ou bleues ont besoin de se rassurer en prenant quelques leçons de ski. Le besoin de monitrices et de moniteurs est donc très important durant les saisons hivernales. Pour exercer ce job saisonnier, il faut bien entendu être pro de la glisse et maîtriser parfaitement toutes les techniques de ces sports exigeants. Il faut être doté·e des capacités indispensables pour réussir à encadrer des groupes de personnes dont le comportement n’est pas toujours simple à gérer. Ski alpin ou de fond, freestyle ou freerando, splitboard ou snowboard, … selon le niveau et la spécialité de chacune et de chacun, il est possible de répondre aux offres d’emploi en la matière. Ces travaux saisonniers sont évidemment conditionnés par l’obtention du BEES, un diplôme d’État sanctionnant un cursus qui peut s’étendre à 6 années. Sans attendre la fin de ce long processus, il est possible d’exercer le métier de monitrice ou de moniteur de sports d’hiver en alternance en étant encadré·e par un·e professionnel·le.

9 – Skiwoman ou skiman en charge de l’entretien du matériel de ski

La fréquentation des stations de sport d’hiver est telle que le matériel de sports de glisse mis à disposition dans les boutiques de location est constamment sollicité. Il doit donc être contrôlé dès qu’un client le rend et avant d’être reproposé à la location pour le client suivant. Il faut veiller à ce que le matériel soit en parfait état de fonctionnement parce qu’à défaut, un manque d’entretien pourrait impacter négativement les performances et, plus grave encore, mettre en péril la sécurité de l’utilisateur. Skiwoman ou skiman est donc devenu un métier à part entière même s’il a l’apparence d’un job saisonnier. 

Afin de pouvoir postuler à ces offres d’emploi, certains loueurs préfèrent embaucher des personnes titulaires d’un Certificat de Qualification Professionnelle qui sanctionne quelques mois de formation technique. Au terme de cet apprentissage il faut être capable de vérifier l’état du matériel, de déceler des problèmes apparents, de réparer le cas échéant et d’entretenir les équipements afin qu’ils délivrent les mêmes performances qu’un matériel flambant neuf. Au-delà, cet emploi saisonnier est ouvert à la relation client. Il faut ainsi être capable de conseiller les visiteurs de passage sur tel ou tel matériel qui leur serait le mieux adapté, ainsi que de les préparer à une utilisation optimale dudit matériel. La détention du CQP n’est pas une condition sine qua non, car de nombreuses boutiques restent attachées à l’expérience acquise sur le terrain, si celle-ci est couplée de talents de bricolage et d’un excellent sens des relations publiques.

Si vous êtes intéressé·e par l’un des postes saisonniers ci-dessus évoqués et que la perspective de passer environ 5 à 6 mois dans de merveilleux décors en contact direct avec la nature ne vous rebute pas, n’hésitez pas à engager votre recherche d’emploi. A vous de dénicher l’offre d’emploi qui vous plaît parmi la large palette de jobs saisonniers qui y sont listés. Il vous incombera alors de convaincre votre futur employeur par votre force de motivation et vos preuves de détermination qui vous feront sortir du lot des saisonniers attiré·e·s par les plaisirs de la glisse. 

Et au terme de la saison hivernale, ne restez pas les bras croisés en attendant la chute des premiers flocons de neige de la saison suivante. Parce que les saisons se déroulent à présent tout au long de l’année, il est possible d’embrayer sur un autre job saisonnier. Celui-ci peut se aussi se dérouler à la montagne malgré l’arrivée des beaux jours à la faveur des nombreuses activités estivales qui s’y tiennent désormais et notamment du ski d’été. Mais il peut aussi prendre place sur les bords des plages où les activités nautiques, du ski au wakeboard en passant par le surf, ne manquent pas. Sans oublier bien entendu tous les emplois saisonniers annexes relatifs à la tenue et à l’entretien des bars et des restaurants de plage. On peut désormais rester saisonnier à longueur d’année à condition d’être flexible, mobile et de faire preuve d’une véritable motivation. Penser saisonnier est un état d’esprit à part entière qui se déroule dans un cadre de vie toujours agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *